Hiver : chaussettes à neige ou chaîne ?

Publié le : 04 août 20214 mins de lecture

Quand l’hiver pointe son nez, les automobilistes peinent à accéder à certaines zones en raison de conditions difficiles. Les tombées de neiges troublent en effet les conduites sur les routes faiblement ou fortement enneigées. Heureusement que l’homme a mis au point les chaussettes neige et les chaînes, des équipements adaptés à ce genre de situation.

Chaussettes à neige : utilisation et avantages

Livrés avec des caractéristiques d’une housse, les chaussettes pneu sont censées absorber l’eau issue du contact des pneus avec la neige. En général, les automobilistes optent pour ce genre d’accessoire en cas de conduite sur une route peu enneigée. Si la route devient sèche, mieux vaut enlever rapidement les chaussettes à neige de peur de les abîmer rapidement. Ses atouts semblent multiples : compatibilité avec les systèmes d’aide à la sécurité, absence de bruit en cours de conduite, etc. De plus, personne ne s’est jamais plaint de la pose de chaussettes à neige : 30 secondes suffiront pour cet acte. Outre le confort de conduites occasionné, celles-ci sont aussi très appréciées par leur facilité de transport et de stockage.

Chaînes de neige : utilisation et avantages

Sans les chaînes de neige, vous encourriez toutes sortes de danger lors d’une traversée en montagne avec votre véhicule. D’ailleurs, leur usage devient obligatoire dès l’apparition d’un panneau B26 exempt de mention « pneus neige admis ». Certes, elles demandent une aptitude et un temps élargi pour le montage, mais cela ne représente rien face à la résistance offerte. De plus, les chaînes ont la réputation d’adhérer sur les routes glissantes et enneigées de manière efficace. À l’heure actuelle, plusieurs variétés de chaines neige se trouvent sur le marché, à savoir : chaînes textiles, chaînes frontales… Notez également l’existence des chaînes à tension manuelle et celles à tension automatique, dont les noms respectifs comportent des explications.

Chaussons vs chaînes : le verdict

À vrai dire, un duel entre chaussettes à neige et chaînes ne mérite pas d’avoir lieu. Car leurs finalités diffèrent : si les premiers accessoires présentent des limites d’usage, les autres conviennent aux conditions extrêmes. Par ailleurs, il convient de préciser le grand écart les séparant côté budget. Les chaussettes s’achètent effectivement à des prix moindres que les chaînes : des centaines d’euros séparent l’un à l’autre. Vous aurez également intérêt à connaître que les chaînes à neige n’autorisent pas une vitesse supérieure à 40 km/h. Par ailleurs, en cas de pose de chaussettes à neige, vous ne pouvez pas non plus dépasser les 50 km/h. Et ce que dit la loi sur l’homologation B26 des équipements secondaires est à surveiller de près avant tout achat d’équipements.

Plan du site