Pourquoi est-il important de connaître l’histoire du véhicule avant de l’acheter ?

histoire du véhicule

Publié le : 16 mai 20227 mins de lecture

Actuellement, beaucoup de personnes achètent une voiture d’occasion. Alors qu’acheter une voiture est un grand investissement. Aussi, avant de l’acheter, à part les vérifications techniques à l’essai, il faut d’abord connaître l’histoire du véhicule. En effet, cela impactera sur la durée de vie de votre voiture. Mais surtout cela vous évitera une arnaque. Pour ce faire, quelques questionnements se posent : le véhicule, a-t-il été accidenté ? Qu’en est-il des réparations faites ? Combien de propriétaires a-t-il eu ? Le véhicule, n’est-il pas gagé ? Nombreux préjugés vous trottent tandis que vous souhaitez faire de l’économie. Découvrez ici, toutes les réponses à vos questions quant à l’acquisition d’une voiture d’occasion.

Garantir son investissement en connaissant l’historique du véhicule

On entend par l’histoire du véhicule l’ensemble des événements notables depuis sa mise en circulation. Lors de l’achat de la voiture, il faut ainsi réclamer tous les dossiers nécessaires auprès du vendeur. Mais il est aussi possible de se procurer un rapport d’historique de véhicule sur la plateforme en ligne. Vous pourriez y trouver les données suivantes : la date et le lieu de première mise en circulation, les changements de prioritaire, les sinistres avec les photos, la situation administrative comme le gage ou le vol, le contrôle technique, le kilométrage trafiqué et les soucis techniques décelés ainsi que l’utilisation (taxi, voiture de location, transport public,…). Mais en quoi la connaissance de l’histoire du véhicule constitue-t-il une garantie de votre achat ? Tout simplement parce que cela vous évitera des tas de problèmes auprès de la justice par exemple s’il s’agit d’une voiture volée ou gagée. Ou encore cela limitera vos pertes économiques s’il s’avère que la voiture est défectueuse ou un véhicule hors d’usage. Il se pourrait aussi que la voiture ait été accidentée ou  mal entretenue, ce qui vous coûtera une fortune.

Vérification du numéro de série et immatriculation

À part les documents et informations que le vendeur vous fournira, vous pouvez aussi faire votre propre investigation. Effectivement, « ici », vous pouvez suivre l’historique de la voiture que vous souhaitez acheter. En y saisissant la plaque d’immatriculation ou le numéro d’identification du véhicule appelé aussi VIN, vous recevrez un rapport VIN complet. Il se peut même que vous pussiez avoir des photos des sinistres et établir un devis de réparation. Cela vous aidera beaucoup avant l’achat. Plus concrètement, il suffira d’entrée le code VIN sur un décodeur VIN. Après, vous trouverez si le numéro de plaque d’immatriculation est semblable à celui écrit sur la carte grise. De plus, vous y trouverez si le vendeur est bien le propriétaire légal. Ce code sera inscrit généralement sur le châssis ou en bas à gauche du pare-brise ou sous le capot. Notons qu’il est préférable que la voiture soit déjà immatriculée en France par le vendeur pour assurer sa traçabilité. Grâce au numéro de série et à l’immatriculation, vous pouvez être sûr de votre investissement.

Les documents importants à réclamer lors de l’achat

Lors de l’achat de voiture, il vous est obligatoire de réclamer les documents suivants. Tout d’abord, vous devez voir le carnet d’entretien qui métaphoriquement est le carnet de santé de la voiture. Vous y trouverez si la voiture a bien été entretenue et quelles étaient les réparations faites. De plus à chaque prise en charge par un professionnel, il y marquera le kilométrage. Entre autres, vous y trouverez les détails sur les révisions recommandées et le calendrier à respecter. Ce carnet vous aidera alors à voir si la voiture répond à vos attentes. Puis, le vendeur devra vous fournir toutes les factures de chaque entretien et réparation faites. Ces factures seront donc une garantie de la conformité du carnet d’entretien. Vous aurez aussi un rapport de contrôle technique de moins de 6 mois qui attestera l’état réel du véhicule. Ce rapport sera sous forme de procès-verbaux qui attesteront aussi que le véhicule est apte à circuler en France. Le vendeur devra également fournir une attestation de non-gage. Cette attestation vous servira de garantie contre toute opposition administrative qui pourra compromettre la vente.

Inspection et essai obligatoire de votre future voiture

Bref, connaître l’histoire du véhicule avant de l’acheter est primordial si vous ne voulez pas perdre votre argent. Il est alors très important de bien inspecter et de bien essayer la voiture. Lors de l’inspection, vous devez vérifier : l’état des jantes, car cela impactera sur la direction de la voiture ; l’usure des pneus pour éviter tout accident ; l’état des pare-chocs et de leurs fixations pour pouvoir découvrir les possibilités d’accident antérieur ; le dessous de la caisse surtout le moteur pour éviter les rabotages et les fuites d’huile à moteur ; l’état du moteur, de son entretien et du niveau de l’huile moteur et du liquide de frein. Vous devez également inspecter l’intérieur de la voiture comme les tâches et trous sur les sièges et le plafond ainsi que l’état des plastiques et du capitonnage. À l’essai, assurez-vous que le véhicule n’admet pas de bruits mécaniques inhabituels ou de mouvements de caisse douteux : pneus bruyants, vibration lors du freinage, tremblement du train avant-arrière, la boite de vitesse craque, le levier de vitesse est dur ou bloque sur certains rapports, bruit métallique au niveau du moteur ou du pot d’échappement,…

Plan du site