Voiture sans permis : quels sont les différents types ?

Publié le : 04 août 20214 mins de lecture

La voiture sans permis, également désignée voiturette ou micro-voiture ou voiture-œuf, signifie un véhicule carrossé motorisé dont la réglementation ressemble à la catégorie des cyclomoteurs. En France, contrairement au modèle quadricycle avec permis, celle-ci requiert un brevet pour les utilisateurs nés après les années 1988. Encore faut-il comprendre les différents types de voiture sans permis et leurs spécificités ?

Spécificités des différents types de voiture sans permis

Pour commencer, une voiture sans permis requiert le brevet pour les conducteurs ou propriétaires nés après 1998. En effet, le port facultatif d’un permis se justifie par la limitation du gabarit, de la performance et de la vitesse. Ensuite, la réglementation de telle technologie ressemble à celle de la catégorie des cyclomoteurs notamment en matière de permis de conduire. Puis, la possession d’un permis de conduire peut ne pas être obligatoire et varie suivant la législation nationale de chaque pays.

De plus, ses propriétés techniques sont différents des normes européennes d’une voiture de tourisme. Notamment des standards de sécurité : absence d’airbag, absence d’obligation Abs, absence AEB-ESP-TPMS, absence de para choc, etc.). En effet, celle-ci peut être un véhicule motorisé tricycle et nécessite pas de plaque d’immatriculation à l’avant. Il est possible de la conduire à partir de 14 ans. Qui plus est, la souscription à une assurance voiture sans permis demeure obligatoire.

Différence avec la voiture avec permis

Par rapport à la voiture avec permis, le modèle sans permis circule à hauteur de 45 km/h. Puis, ce dernier est construit avec une puissance maximale de 4 kW. Aussi, son poids à vide varie entre 350 kg à 600 kg. Par ailleurs, il peut également transporter des personnes (un conducteur et un passager) ou des marchandises sous certaines conditions…

Les différents types de voiture sans permis

En général, la voiture sans permis peut être repartie en 4 catégories bien distinctes. À savoir : le modèle nouvelle Calédonie, le modèle location de VSP, le modèle léger motorisé et le modèle lourd motorisé.

De prime abord, le modèle nouvelle Calédonie peut être conduit par des jeunes âgés de 15 à 18 ans. Ensuite, le modèle location de VSP requiert un âge supérieur ou égal à 21 ans pour pouvoir faire la souscription d’assurance y relative. Puis, le modèle léger motorisé comprend les éléments suivants : 4 roues, vitesse maximale comprise dans l’intervalle de 6 à 45 km/h, cylindrée de 500cm3 au maximum pour les moteurs d’un allumage par compression, cylindrée de 50cm3 pour les moteurs d’un allumage commandé, d’une puissance maximale de 4 ou 6 kilowats, d’un poids maximal n’excédant pas les 425 kg et supportant une charge de 250 kg (pour le transport des personnes) ou de 300 kg (pour le transport des marchandises). Ce qui nécessite l’obtention d’un permis AM et ne peut pas circuler dans les autoroutes ou routes nationales sauf pour les circuits personnalisés.

Par ailleurs, le modèle lourd est constitué de : 4 roues, une puissance inférieure ou égale à 15kilowatts, un poids maximal de 600 kg pour les modèles destinés au transport de marchandises ou de 450 kg pour ceux dédiés au transport de personnes, une charge maximale de 1tonne pour le transport de marchandise ou une charge équivalente au poids de la voiture pour le transport des personnes et ne nécessite pas l’apposition de plaque d’immatriculation à l’avant.

Enfin, vous pouvez y choisir parmi les modèles qui demeurent encore en activité suivante. À savoir l’Aixam, le Bellier, le Casalini, le Chatenet, le Citroën, l’Italcar, le Ligier, le Renault et entre autres.

Plan du site